Dimanche 11 mars 2012 7 11 /03 /Mars /2012 00:00

Tout d’abord, pour une mise en bouche, je vais essayer de vous faire découvrir le nougat de Tours, complètement différent du nougat de Montélimar, si connu. Chez nous, il s’agit d’une spécialité pâtissière dont la naissance remonte aux années 1865.

nougat.jpg

Sa fabrication est tombée en désuétude et fut remise au goût du jour dans les années 1970.

En 1998 fut créée la Confrérie Gourmande du Nougat de Tours et autres Pourlècheries Tourangelles.

 confrerie-nougat-de-Tours.jpg

Donc, vous vous sucerez les doigts après avoir essayé la recette qui consiste en un fond de pâte sablée, garni d’une marmelade d’abricots, parsemée de fruits confits, recouvert d’une macaronade (blancs d’œufs et poudre d’amande), saupoudré de sucre glace avant cuisson.

 Certaines d’entre vous me diront que je n’ai pas donné les quantités, c’est exprès pour vous faire venir le déguster dans la région.

On trouve tout sur Internet. 

Seuls, quelques pâtissiers le proposent dans leurs boutiques.

 

 Maintenant, passons sucre-d-orge-de-tours-2.jpgà une petite douceur, le sucre d’orge, ça ravive les souvenirs d’enfance…Nous avons le sucre d’orge de Tours qui se présente sous la forme d’une pastille aux couleurs acidulées (et non pas en bâton) et on le trouve dans des boîtes rondes. Il est cuit à 140° dans une marmite en fonte avant d’être mis en forme et refroidi dans de l’amidon.

 Vous savez que la Loire, si majestueuse, est notre fleuve.

bord-de-loire_4486.jpg 

Et bien sachez qu’elle roule ses galets, un peu comme dans la chanson de Jean Ferrat qu’Isabelle Aubret interpréta mais pour eux il s’agissait de « la mer sans arrêt roulait ses galets, les cheveux défaits ils se regardaient… ».

 aubret-isabelle.jpg

Qu’elle est belle cette chanson ! C’était juste une petite parenthèse, j’en reviens à nos galets de Loire car, figurez-vous qu’en été, lorsque le fleuve s’assèche, on trouve des plages de galets, ce qui fit donner ce nom à cette confiserie. Ces bonbons sont composés d’amandes grillées, enrobées de chocolat, et le plus souvent parfumés au moka.

les-galets-de-la-loire-.jpg

Pour terminer ce billet, je vais vous présenter des biscuits, je vous régalerais une prochaine fois avec d’autres produits, ça ne manque pas ici.

 carte-indre-loire.gif

On peut donc trouver les fameux « macarons de l’Abbaye de Cormery », une bourgade située à une quinzaine de kilomètres de Tours, sur la route de Loches. Ces macarons doivent faire environ 4 cm de diamètre et ils ont une particularité, ils sont percés en leur centre. Pourquoi ? Je vous l’explique après l’historique.

 mac02.jpg

Leur fabrication remonterait à l’an 781 (après JC, très important de le souligner). On les retrouvera même à Venise grâce aux marins qui les emmènent avec eux à travers les continents car ils ont la réputation d’avoir une bonne conservation, d’où dans ce pays le nom donné « maccherone », mot qui se transforma chez nous par « macaron ».

abbaye.jpg

J’en reviens à sa particularité, elle fait qu’on l’appelle, selon des légendes, le « nombril du monde », rien que çà !!! Il fallait bien quelque chose pour le distinguer des autres macarons. Il est fabriqué à partir de poudre d’amande, sucre glace, sucre et blancs d’œufs.

Ce qui suit est un extrait d’une des légendes de ce macaron.

 Séraphin se plongea donc dans ses pieuses prières. Pendant ce temps, frère Jean, comme de coutume, besognait auprès de ses fours quand, soudain, une étincelle jaillie d'un des foyers vint brûler la robe du bénédictin, faisant au beau milieu, sur le devant, "un trou bordé de noir, aussi rond qu'un anneau, pas très large, c'est vrai, mais... on voyait la peau !".

 moine 

 Lorsque sonna enfin le premier coup de six heures, le père Séraphin se précipita vers l'atelier où cuisaient les macarons. Aussitôt arrivé, il regarda par le trou de la serrure (car le frère Jean gardait toujours sa porte bien fermée par crainte qu'un quidam ne vint lui dérober son précieux secret). " Par malheur, frère Jean, au bruit, se retourna, montrant au père ébahi, son nombril de moine bedonnant ».

" Que Dieu, dans ses desseins, est donc impénétrable ! ", soupira Séraphin ».

      
Et depuis cette nuit mémorable, les gastronomes avisés qui veulent goûter des macarons authentiques, exigent ceux qui portent en leur centre un nombril sympathique.

 

Bon appétit à tous, faites comme eux,

si vous passez par Cormery.

gifs bonne semaine

Que votre semaine soit belle et gourmande,

avec du soleil si possible !

bisous chocolatés

Par Canelle et Soledad
Ecrire un commentaire - Voir les 26 commentaires
Retour à l'accueil

Présentation

Créer un Blog

Recherche

Calendrier

Avril 2014
L M M J V S D
  1 2 3 4 5 6
7 8 9 10 11 12 13
14 15 16 17 18 19 20
21 22 23 24 25 26 27
28 29 30        
<< < > >>
Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés